top of page

[Interview] Fall Of Death

Après un stand by de quelques années, voici le retour de Fall Of Death, 5 Mulhousiens plus talentueux que jamais, qui nous livrent un nouvel EP qui porte bien son nom, Sublime. Fini le deathcore place aux mélodies plus rock. Nous avons posé quelques questions à Janny et Yann, guitariste et chanteur.

De gauche à droite : Valentino, Yann, Janny, Anthony et Maxime.

"Après les premiers concerts nous avons vite compris que ce groupe serait bien plus qu’un simple projet" Janny


➤ Bonjour les FALL OF DEATH, pouvez-vous vous présenter et nous dire comment est né le groupe ?


Janny : Salut à vous, on s’appelle FALL OF DEATH, nous sommes originaires de Mulhouse (Alsace) et nous faisons du Rock/Metal. 

Le groupe est créé en 2007 comme un side-project, car chaque membre de la formation originale avait un autre groupe. Après quelques heures de répètes et de compositions, nous sommes rentrés en studio pour enregistrer notre première démo et voir comment les morceaux seraient accueillis. (Merci Myspace, tu nous manques).

Après les premiers concerts nous avons vite compris que ce groupe serait bien plus qu’un simple projet et nous voilà en 2019 avec ce nouvel EP à défendre.

Aujourd’hui le groupe se compose de Maxime (Batterie), Janny (Guitare), Yann (Chant), Valentino (Guitare) et Anthony (Basse).

➤ Après un 1er album “Vanity Cure” sorti en 2011, vous venez de sortir un EP intitulé “Sublime”. Pourquoi une si longue absence côté studio ?


Yann : Suite à la sortie de Vanity Cure nous avons défendu l’album pendant deux années, qui se sont soldées par une tournée Européenne à travers 6 pays. L’envie de composer un nouvel album était forte mais nous voulions trancher par rapport à Vanity Cure qui était très axé métal. Nous nous sommes donc enfermés en studio pour composer pas moins de soixante morceaux sans réellement oser les sortir. Nous n’avions pas de plan de communication efficace à l’époque et il faut l’avouer, le manque de scène n’a pas aidé à nous re sociabiliser. De plus, nous avons très vite remplacé notre bassiste par Valentino. Ensuite c’est notre guitariste de l’époque qui a également quitté le navire courant 2015, et Valentino a naturellement pris le poste à la guitare. S’en est suivi 3 années très productives qui ont fait naître Sublime.




➤ Lors de votre 1er EP vous étiez entourés de beau monde avec Stéphane Buriez, qu’avez-vous tiré de cette expérience pour ce nouvel EP ? Après plus de 150 concerts on imagine que l’expérience de la scène a beaucoup joué aussi ?


Janny : C’est certain que de travailler en Studio aux cotés de Stéphane BURIEZHorror’s Odysseys ou Chris EDRICH pour Vanity Cure nous ont permis d’acquérir en expérience sur l’enregistrement mais aussi toutes les difficultés qui vont avec.

En Live, le fait d’avoir pu partager la scène aux cotés de grands noms (Avenged Sevenfold, DAGOBA, AQME, Black Bomb A) et les centaines de dates effectuées, nous ont fait gagner en expérience scénique mais surtout de se dire, nous voulons dégager la même émotion et énergie qu’eux.

Pour Sublime nous avons fait confiance à David HUSSER pour le mix et master mais toutes les prises ont été effectuées au KRNOYZ Studio, le Studio de Maxime, nous avions tout le temps nécessaire pour écrire ce nouvel EP et faire ce que nous désirions.

Nous sommes fiers du rendu final et les deux aspects que nous voulions apporter sont là, autant l’émotion à l’écoute que l’énergie en live.


➤ Quel est le rôle de chacun au sein du groupe, au niveau de l’écriture des textes et de la composition ?


Yann : En ce qui concerne la composition, nous partons généralement d’une idée amenée par l’un des guitaristes que nous faisons mûrir tous ensemble petit à petit. Il peut également arriver que l’un de nous vienne avec un morceau tout fait, déjà en boite. Nous l’adaptons ensuite pour que chacun puisse apporter sa vision. En ce qui me concerne j’aime composer presque intégralement un morceau avant de le présenter aux autres. J’ai également le rôle d’arrangeur dans le groupe. Pour ce qui est des textes, je les écris au dernier moment, parfois même juste avant le mixage final, afin de contextualiser le morceau le plus précisément possible.


➤ Pouvez-vous nous parler un peu plus de votre clip “Watch Them Burn” ? Pourquoi le choix de ce titre comme 1er single ?


Yann : Sublime est le fruit de plusieurs années de composition et de recherches. On a tâtonné longtemps avant de trouver notre son et un rythme de croisière stable. « Watch Them Burn » a vu le jour si spontanément qu’il n’a pas été difficile pour nous de le hisser au rang de premier single. Sa froideur et son pessimisme contraste beaucoup avec l’amour que nous lui portons.


Janny : Le titre est certainement le plus représentatif de l’actuel FALL OF DEATH, c’était tout naturel de le présenter ainsi. Le clip quant à lui, est un appel à tous ceux qui sont partis trop tôt dans nos vies respectives, d’où cette fin brutale.


"Seul nous allons plus vite, certes, mais ensemble nous allons plus loin !" Yann

➤ Et pour la suite qu’est-ce que l’on peut vous souhaiter ? Envisagez-vous prochainement une tournée ?


Yann : Disons que seul nous allons plus vite, certes, mais ensemble nous allons plus loin ! Si vous voulez nous aider à traverser le monde pour faire connaitre nos chansons, on vous accueille à bras ouverts.

On étudie actuellement quelques propositions pour l’année prochaine. Nous partirons également en tournée à l’étranger.


Janny : Les années d’absences nous ont mis un coup de pied au cul pour avancer de nos propres moyens, booking, promotion mais comme le dit Yann, c’est en avançant ensemble que nous irons plus loin.


➤ Au bout de 12 ans d’existence du groupe, dîtes-nous tout, lequel d’entre vous est le plus drôle ? le plus râleur ? le plus chiant ?


Janny : Nous avons tous des caractères bien différents et chacun de nous arrive à tenir chaque rôle, volontairement ou non d’ailleurs. Ou comment répondre sans le faire vraiment ….😊




➤ Avez-vous une anecdote de concert à nous raconter, bonne ou mauvaise ?


Yann : J’ai les deux en un. Nous avons joué il y a quelques années au Festival Lez’Arts Scéniques et nous avions la lourde tâche d’ouvrir la journée aux alentours de 13h. La chaleur était telle que nous étions épuisés avant même que la première chanson démarre. Il devait faire 40°C sur scène et nous avions le soleil bien en face. Pendant l’intro je me tourne vers Max (Batterie) et le fixe avec le regard du: « gros, comment on va y arriver ? » et là en guise de réponse il me lance le regard du mec qui dit « mais pourquoi j’ai choisi d’être batteur ? ». Nous n’avons pas eu le choix d’envoyer tout ce que nous pouvions, le public a été très généreux et le concert a fait effet. En fin de journée j’ai eu l’occasion de rencontrer Ministry, qui est un de mes groupes préféré et qui jouait en headline. Du coup c’était aussi un de mes plus beaux souvenirs.


Janny : L’anecdote la plus forte serait le Zénith de Strasbourg en première partie d’Avenged Sevenfold, Une journée de rêve balances, catering de dingue, loge juste à côté d’un des plus grand groupe actuel, d’un coup, la salle se remplit et la tension monte. L’intro retentit, les gens applaudissent, d’autres hurlent alors que nous ne sommes même pas encore sur scène et que la première partie.

Là, nous nous regardons et intérieurement nous nous disons que l’on a déjà beaucoup gagné. Concert passé, A7X fini son show et nous passons un court moment en leur compagnie. Un très bon moment passé trop vite.

➤ Quels sont vos premiers et derniers concerts en tant que spectateur ?


Janny : Mon premier concert était le festival des Eurockéennes 2003 avec des groupes comme Nada Surf, Watcha et Massive Attack.

Mon dernier concert était SINSAENUM, le super groupe de Frédéric Leclercq (DRAGONFORCE), Stéphane Buriez (LOUDBLAST) et Joey Jordison (ex SLIPKNOT).


Yann : Mon premier vrai concert était Marilyn Manson, une sorte d’idole à mes yeux. Mon père m’a emmené le voir une fois alors qu’il passait près de chez nous. Cette expérience lui a prouvé, il me le dit encore aujourd’hui, que Manson et ses fans sont loin des préjugés que le grand public se fait, surtout en France.

Le dernier concert auquel j’ai assisté est le même que Janny, SINSAENUM.



➤ Avez-vous de récentes découvertes musicales à partager avec nous ?


Janny : Pour ma part je reste assez fidèle à l’ancienne génération, mais j’ai bien aimé le dernier single d’ASKING ALEXANDRIA, Violence et le dernier Scott Stapp que Valentino m’a fait découvrir.


Yann : Adam & The Madams, ils sont originaires de Strasbourg et j’espère les voir un jour.

Je m’ennuyais tellement avant de les avoir découvert il y a 2 ans, je ne vois pas autre chose …


➤ Le mot de la fin ?

Nous vous remercions pour cette interview et espérons vous voir prochainement sur une date.

A très vite.


Yann et Janny pour FALL OF DEATH




Pour plus d'infos :


Facebook : https://www.facebook.com/fallofdeath/

Instagram : https://www.instagram.com/fallofdeathband/

Bandcamp : https://fallofdeath.bandcamp.com

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCHYdmFEjhoL0JPjofWUrxqA

Twitter : https://twitter.com/Fallofdeath



137 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page